Sensibilisation au diabète : Façon dont les employeurs peuvent aider

Malgré les efforts des cliniciens et la mission de l’Association canadienne du diabète de sensibiliser tous les Canadiens au risque posé par le diabète et au besoin d’effectuer un dépistage, le diabète continue de progresser.  Au Canada, il y a présentement plus de 10 millions de personnes vivant avec le diabète ou le prédiabète.

En quoi consiste-t-il?
Le diabète est une maladie présente lorsque le corps ne produit pas d’insuline, ou qu’il ne l’utilise pas adéquatement. Il s’agit d’une hormone essentielle qui nous permet de contrôler la quantité de glucose dans notre sang. Le niveau élevé de sucre (glucose) dans le sang peut endommager nos organes, nos vaisseaux sanguins et nos nerfs.

Les signes et les symptômes du diabète mentionnés par l’Association canadienne du diabète peuvent inclure :

  • Soif inhabituelle
  • Miction fréquente
  • Modification du poids
  • Fatigue extrême ou manque d’énergie
  • Vision embrouillée
  • Infections fréquentes ou récurrentes
  • Guérison lente (coupures et ecchymoses)
  • Picotement ou engourdissement des mains et des pieds
  • Difficulté à avoir ou maintenir une érection

Trois types de diabète :

  1. Le diabète de type 1 est le diabète insulinodépendant.
  2. Le diabète de type 2 est le diabète insensible à l’insuline. Il peut souvent être contrôlé par l’alimentation et l’activité physique, mais des médicaments sont parfois nécessaires, y compris de l’insuline.
  3. Le diabète gestationnel survient pendant la grossesse et peut augmenter le risque que la mère et l’enfant développent le diabète.

Les effets d’un diabète non contrôlé ou d’un niveau élevé de sucre dans le sang peuvent être dévastateurs, allant d’une maladie rénale ou de l’amputation d’un membre inférieur à la cécité. Il a également des effets négatifs sur le système circulatoire, se traduisant par l’endommagement des vaisseaux qui peut mener à une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou endommager les nerfs. Le dysfonctionnement érectile est une autre complication pour les diabétiques masculins.

Les personnes vivant avec le diabète doivent gérer leur maladie afin d’éviter toute complication. Cela comprend des programmes d’éducation, un régime pour diabétique bien équilibré, de l’activité physique et un suivi médical continu pour les médicaments et la pression sanguine. Le patient diabétique doit gérer constamment son style de vie afin de maintenir un bon contrôle de la maladie.

Étant donné le nombre de Canadiens vivant avec le diabète, il est fort probable qu’il y a un diabétique dans votre effectif. Il est important de savoir que lorsque la maladie est bien gérée, un diabétique peut travailler n’importe où grâce aux améliorations liées à l’insuline, aux examens médicaux et à l’éducation en matière de santé. Les insulines synthétiques à action rapide ont grandement amélioré la capacité d’un diabétique à travailler sur des quarts, à occuper un poste qui nécessite la conduite d’un véhicule ou à utiliser de la machinerie, en plus de procurer une plus grande flexibilité et de permettre une meilleure gestion de la maladie.

Le diabète et l’environnement de travail
Avec une planification adéquate et un environnement de travail positif, cette relation de travail devrait être très positive. Les diabétiques devraient informer leur employeur de leur maladie et s’assurer que leurs collègues savent ce qu’il faut faire lors d’une réaction d’hypoglycémie, y compris où trouver les fournitures nécessaires pour les aider. De plus, le stress ou une mauvaise gestion peut nécessiter que le diabétique parte en congé d’invalidité de courte durée pour reprendre le contrôle de sa maladie. Cela devrait être pour une très courte durée (une semaine). L’employeur devrait être conscient que l’employé diabétique peut avoir besoin de prendre des repas et des pauses à des intervalles réguliers, de même qu’un endroit pour prendre une mesure de son glucose sanguin ou s’injecter de l’insuline. Une bonne connaissance du diabète peut appuyer des initiatives de mieux-être dans l’environnement de travail et avoir une incidence sur la réduction des coûts de votre programme d’avantages sociaux.

Un environnement de travail positif contribue grandement à garder l’employé diabétique au travail et à l’aider à mieux gérer sa maladie.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le spécialiste de la gestion des régimes d’invalidité de Cowan ou avec l’auteure de cet article, Kelly Alarie, conseillère principale et gestionnaire, Santé et invalidité à 1-888-509-7797.