L’incidence des taux d’intérêt sur les certificats de placement garanti (CPG)

À la grande surprise de tous, la Banque du Canada a annoncé le 6 septembre 2017 une deuxième hausse du taux d’intérêt, suivant la première qui a eu lieu en juillet dernier. S’établissant maintenant à 1,0 %, le taux du financement à un jour se trouve au même niveau qu’en 2015 alors que les taux avaient été réduits en réponse à la baisse des prix du pétrole. 

Les investisseurs ont présumé qu’en réponse à la hausse du taux d’intérêt, les taux de leurs certificats de placement garanti (CPG) seraient automatiquement rehaussés dans la même proportion (soit de 25 points de base comme l’avait mentionné la Banque du Canada), puisque les taux de leurs prêts hypothécaires et autres lignes de crédit avaient augmenté du même pourcentage presque immédiatement. Malheureusement, les investisseurs détenant des CPG dans leur portefeuille n’ont pas connu de hausse immédiate de 25 points de base. Les institutions financières ont effectivement augmenté leurs taux, mais pas dans la même mesure.

La cible d’inflation visée par la Banque du Canada s’élève à 2,0 %, mais les taux d’intérêt pour les effets non rachetables des cinq grandes banques s’établissent entre 0,55 % et 1,7 %. Tous ces taux sont donc inférieurs au taux d’inflation établi par la Banque du Canada, ce qui signifie que vos investissements vaudront moins demain que ce qu’ils valent aujourd’hui.

L’augmentation des taux d’intérêt vise à ralentir l’activité sur le marché et à maintenir l’inflation sous contrôle. Les investisseurs devraient revoir leurs investissements régulièrement et tenter de maintenir un portefeuille diversifié qui comprend des CPG, mais également des investissements à revenu fixe, comme des obligations et, bien entendu, des actions.