L’Assurance-santé Plus est-elle vouée à disparaître?

Il y a moins d’un an, le gouvernement de l’Ontario a annoncé le lancement de l’Assurance-santé Plus afin d’offrir une couverture d'assurance-médicaments aux résidents de moins de 25 ans. Cette couverture était limitée aux médicaments admissibles en vertu du Programme de médicaments de l’Ontario (PMO), soit environ 4 400 produits, sans franchise ni quote-part. Si le patient avait droit à une couverture dans le cadre du régime d'avantages sociaux d’un employeur en tant qu’employé ou personne dépendante, les médicaments non couverts par le PMO pouvaient être remboursés par le régime de l’employeur. L’Assurance-santé Plus avait le potentiel d’alléger quelque peu les dépenses des employeurs en matière de médicaments, mais les économies réalisées ne s’élèvent généralement qu’à moins de 10 %.

L’Assurance-santé Plus a également suscité une certaine inquiétude chez les parents, les patients et les prescripteurs concernant les médicaments spécialisés à prix élevé. Qui doit en assumer les coûts?  Quels documents faut-il fournir? L’Association canadienne des compagnies d'assurances de personnes et le ministère de la Santé et des Soins de longue durée ont donc pris des dispositions pour éviter de mettre en danger les patients. Aujourd’hui, 180 jours après le lancement de l’Assurance-santé Plus, le nouveau gouvernement de l’Ontario a annoncé que le programme allait prendre fin pour les Ontariens de moins de 25 ans couverts par des programmes d'assurance privés.

Au cours des 180 premiers jours de l'Assurance-santé Plus, plus de 950 000 ordonnances ont été exécutées gratuitement pour les Ontariennes et Ontariens de moins de 25 ans. Selon une estimation, le programme allait coûter plus de 600 millions de dollars en 2018. Nous ignorons toutefois ce qui se passera quand le programme change, lorsque les régimes des employeurs assumeront de nouveau ces coûts. Qu’adviendra-t-il des patients qui prennent des médicaments coûteux? Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée pourrait remplacer l’Assurance-santé Plus par l’Assurance-santé Plus ou Moins, ou il pourrait l’éliminer complètement. Pour le moment, nous ne savons pas ce qu’il en sera, mais nous gardons un œil sur la situation, comme toujours.