Conduite en hiver – Conseils pour assurer la sécurité de votre famille

Même si vous vivez au Canada depuis plusieurs années, la conduite hivernale peut vous réserver des surprises.Votre comportement au volant dans des conditions météorologiques difficiles pourrait vous éviter, à vous et à votre famille, une éventuelle tragédie.

La conduite en hiver n'est pas aussi difficile qu'on pourrait le penser. Il suffit d'être plus concentré, plus prudent et plus conscient de ce qui nous entoure. Il faut commencer à ralentir plus tôt que vous le feriez dans des conditions météorologiques idéales et garder une plus grande distance entre les véhicules au cas où vous devriez freiner brusquement.

Par ailleurs, il est essentiel de maintenir votre véhicule en bon état de fonctionnement pour éviter les pannes par grands froids, ce qui pourrait entraîner des d'engelures ou des problèmes plus graves.

Le saviez-vous? Lorsque vous êtes impliqué dans un accident de voiture attribuable aux conditions météorologiques, comme la chaussée glissante, vous pourriez être en tort et voir vos primes d'assurance augmenter. Voici quelques conseils pour vous aider à maîtriser votre conduite en hiver.

  • Vérifiez votre batterie - Une batterie fonctionnelle assurera le démarrage de votre voiture par grands froids. Si votre batterie est en fin de vie utile, n'attendez pas pour la remplacer d'être en panne par grands froids, sans couvertures ou vêtements chauds (gants, chapeaux, etc.)!
  • Laissez réchauffer votre véhicule - Un moteur chaud permet à votre véhicule de fonctionner plus efficacement.
  • Remplissez votre réservoir - Gardez votre réservoir d'essence plein – cela augmente le poids du véhicule, ce qui lui donne une meilleure traction. Un réservoir d'essence presque vide est plus enclin à produire une condensation pouvant geler la canalisation d'essence, ce qui empêche votre voiture de démarrer.
  • Installez des pneus d'hiver - Les pneus d'hiver offrent un rendement supérieur lorsque la température descend sous les 7 degrés Celsius, même si la chaussée est dégagée! Ces pneus sont faits d'un mélange de caoutchouc plus mou, ce qui leur permet d'être moins rigides que les pneus toutes saisons par temps froid. Les pneus plus rigides adhèrent moins bien, car une plus petite section touche à la chaussée.

La glace noire : Le coupable invisible

La glace noire se forme souvent le soir et tôt le matin lorsque le mercure est à son plus bas ou lorsque le temps est couvert. Si la chaussée semble mouillée ou luisante et que les véhicules ne produisent aucune éclaboussure à leur passage, il s'agit sans doute de glace noire.

La glace noire se forme facilement sur et sous les ponts et viaducs. Elle se forme plus fréquemment sur les routes moins achalandées ou bordées d'arbres qui font de l'ombrage.

Les plaques de glace noire étant généralement d'une dimension de six mètres ou moins, si vous y êtes bien préparé, vous pourrez les traverser rapidement.

Comment rouler sur de la glace noire

  • Il faut demeurer calme et éviter les manœuvres brusques, même si la situation peut être stressante. Il faut manœuvrer le moins possible pour laisser le véhicule franchir la plaque de glace.
  • Si vous devez freiner, maintenez le véhicule en ligne droite, faites-le avant de braquer les roues et, autant que possible, faites-le en douceur.
  • Si votre véhicule est muni de freins antiblocage (ABS), vous n'avez qu'à appuyer fermement sur la pédale de frein et le véhicule pompera les freins automatiquement pour vous. Si ce n'est pas le cas, freinez doucement lorsque le véhicule dérape.
  • Relâchez l'accélérateur.
  • Si vous le pouvez, décélérez pour ralentir le véhicule et en regagner la maîtrise.
  • Passez au neutre ou appuyez sur la pédale d'embrayage pour ralentir et regagner la maîtrise du véhicule.
  • Dirigez-vous vers une section dégagée et sèche de la chaussée pour accroître la traction des roues.
  • Si l'arrière du véhicule dérape vers la gauche ou la droite, braquez doucement les roues dans la même direction que le dérapage.
  • Si vous braquez les roues dans le sens contraire du dérapage, vous risquez le tête-à-queue.

La conduite hivernale n'est pas difficile. L'important est de prendre son temps pour arriver à destination en toute sécurité.