Ce que vous avez manqué : le séminaire annuel de gestion de santé et d’invalidité

Du 1er au 3 juin, le séminaire annuel de gestion des régimes de santé et d'invalidité de Cowan s'est tenu à Ottawa, Timmins et Cambridge, et par webinaire. Au cours du séminaire de cette année « Bilan des dernières années », nos conférenciers ont discuté des difficultés éprouvées ces dernières années par les employeurs de toutes les tailles et de tous les secteurs. Voici un résumé de l'événement de cette année, qui a été bien accueilli par tous les participants.

Kelly Alarie, infirmière autorisée, infirmière accréditée en santé du travail, CDMP, et conseillère principale en santé et invalidité, qui travaille pour Cowan depuis environ 10 ans, a animé le séminaire en présentant un examen de la santé mentale en milieu de travail, de l’obligation d’accommodement et des études de cas interactives sur le sujet. Elle a passé en revue les points saillants de séminaires précédents pour démontrer l'évolution des enjeux en matière de gestion de la santé et de l’invalidité au cours des dernières années.

Le paysage est en constante évolution et les employeurs doivent se montrer ingénieux et disposer d'experts pour s'adapter aux modifications législatives et aux changements qui surviennent dans l'industrie. Par exemple, les employeurs continuent de demander plus de renseignements médicaux; toutefois, il est recommandé que les employeurs obtiennent uniquement de l'information sur les capacités fonctionnelles, les limitations ainsi que le pronostic du retour au travail. En fin de compte, dans l'environnement actuel, les employeurs obtiennent uniquement la quantité d'information nécessaire pour organiser l’accommodement de façon sécuritaire afin de permettre le retour au travail de l'employé.

La Commission de la santé mentale du Canada a contribué aux changements survenus dans le cadre de son mandat visant à « promouvoir la santé mentale au Canada » et collabore avec ses partenaires pour modifier l'attitude des Canadiens à l'égard des problèmes de santé mentale et améliorer les services et le soutien.

La séance qui a suivi a été présentée par Dr Graeme Magor, M.D., DOHS, conseiller médical au sein de Cowan depuis environ neuf ans. Dr Magor a présenté les conséquences médicales de la santé mentale en milieu de travail, l’accommodement de nature médicale et les accommodements liés à la situation familiale.

Dr Magor a souligné qu'il coûte moins cher d’accommoder à l'égard d'un employé que de faire fi de l'obligation de prendre de telles mesures. Il a également répété que la plupart des employeurs sont plus tolérants à l'égard des maladies physiques qu'à l'égard des problèmes de santé mentale. En ce qui a trait à l’accommodement lié à la situation familiale,   Dr Magor a passé en revue le test Johnstone, en quatre parties, qui doit être respecté pour que l'employé soit admissible à l’accommodement lié à la situation familiale, notamment :

  1. L'employé a la garde de l'enfant et en est donc responsable.
  2. La garde d'un enfant implique la responsabilité juridique de la personne envers cet enfant – il ne s'agit pas d'un choix personnel.
  3. L'employé a déployé des efforts raisonnables pour s'acquitter de ses obligations de garde au moyen de solutions raisonnables, mais il n'y a aucune solution raisonnablement réalisable.
  4. La règle du milieu de travail nuit d'une façon plus que futile au respect de l'obligation de prendre soin de l'enfant ou est incompatible avec cette obligation.

Dr Magor a aussi présenté aux groupes trois études de cas établissant les différences entre l’accommodement de nature médicale et l’accommodement lié à la situation familiale, ainsi que les défis associés à la santé mentale en milieu de travail.

La troisième composante de notre séminaire traitait du contexte juridique et des obligations de l'employeur. Les séances d'Ottawa et de Timmins étaient dirigées par Noëlle Caloren, associée au sein de Borden Ladner Gervais, et celle de Cambridge était dirigée par Lauri Reesor, associée au sein de Hicks Morley. Pendant cette séance, les conférenciers se sont concentrés sur l'obligation de l'employeur d’accommoder, le processus d’accommodement (qui doit s'effectuer en collaboration) et l’accommodement lié à la situation familiale, ainsi que sur les récents cas légaux qui ont une importance pour les employeurs.

Nos conférenciers dynamiques et compétents ont animé une séance instructive et amusante qui a fourni aux employeurs des renseignements essentiels visant à les aider à s'adapter à un contexte de gestion de l'invalidité en constante évolution.

Pour en savoir plus ou pour être invité au prochain séminaire, veuillez communiquer avec votre conseiller en avantages sociaux.