Le Canada se classe parmi les dix premiers pays du monde en ce qui a trait à la solidité de son système financier1, et les Canadiens ont toujours bénéficié d’un marché des services financiers stable qui comprend des banques, des compagnies d’assurance et des courtiers en fonds communs de placement. Cependant, la densité de notre marché de services financiers peut entraîner des frais plus élevés, ce qui conduit à des résultats « inférieurs à la moyenne » en ce qui concerne l’expérience des investisseurs en matière de frais; cela fait en sorte que le Canada se classe au bas de l’échelle à cet égard parmi les pays développés2.

Avec l’avènement des entreprises de technologie financière, un nombre croissant de Canadiens choisissent de profiter des services de robots-conseillers dans l’industrie des services financiers.

À ce jour, la plupart des données accessibles sur l’incidence des entreprises de technologie financière ou des robots-conseillers ont porté principalement sur les avantages pour les investisseurs particuliers. Toutefois, les robots-conseillers sont également devenus accessibles aux Canadiens qui épargnent et investissent dans le cadre de régimes collectifs d’épargne-retraite parrainés par l’employeur.

Qu’est-ce qu’un robot-conseiller?

Le terme « robot-conseiller » désigne une entreprise qui fournit des services de gestion des investissements en ligne. « Robot » se rapporte à la nature automatisée et en ligne de l’inscription des clients dans les portefeuilles de placement. Les robots-conseillers utilisent la technologie et les fonds négociés en bourse (FNB) à faible coût pour éliminer les intermédiaires et les frais inutiles entre l’investisseur non spécialiste et ses investissements. 

Qu’est-ce que les FNB? En quoi diffèrent-ils des investissements traditionnels?

Bien que la plupart des Canadiens connaissent bien les fonds communs de placement ou les fonds accessibles dans leurs régimes parrainés par l’employeur, bon nombre d’entre eux n’ont jamais entendu parler des FNB, qui n’ont été introduits au Canada qu’au début des années 1990. Les robots‑conseillers peuvent créer des portefeuilles d’investissement personnalisés à l’aide de FNB, dont la nature peu coûteuse peut aider à gérer les coûts pour les clients. Toutefois, le coût n’est pas le seul facteur de rendement des investissements, et les résultats sur le rendement, sans les frais, devraient toujours être comparés.

Les fonds communs de placement et les FNB ont quelques similarités fondamentales. Tous deux sont des instruments d’investissement qui permettent aux investisseurs d’utiliser leur argent pour acheter un ensemble de valeurs mobilières, notamment des actions, des obligations et d’autres immobilisations. Ces produits peuvent créer des occasions d’investir de l’argent dans plusieurs valeurs mobilières à la fois, créant ainsi un portefeuille diversifié sans exiger d’une personne qu’elle investisse une grande somme d’argent.

Malgré ces similitudes, les FNB et les fonds communs de placement présentent également des différences importantes :

  • Achat et vente : Les fonds communs de placement ne peuvent être achetés qu’auprès de représentants autorisés, par l’intermédiaire de courtiers privés. En revanche, les FNB peuvent être facilement achetés et vendus en bourse.
  • Rendement: La plupart des fonds communs de placement sont gérés de façon active, ce qui signifie que le gestionnaire de fonds cherche à générer un rendement de placement supérieur à l’indice de référence du fonds. Habituellement, un indice de référence est un indice boursier représentatif, comme le S&P 500. Cependant, les gestionnaires de fonds communs de placement ne sont pas toujours en mesure de faire mieux que leurs indices de référence4. Les FNB sont gérés passivement, car ils visent à reproduire le rendement associé à l’indice de référence, plutôt qu’à le dépasser.
  • Coût: Les fournisseurs de FNB facturent des ratios de frais de gestion peu élevés.

L’investissement à l’aide de FNB a pris beaucoup d’ampleur ces dernières années. Par exemple, en 2020, les Canadiens ont ajouté plus de 40 milliards de dollars aux FNB, investissant environ 30 milliards de dollars dans des fonds communs de placement5.

Rassembler le tout : robots-conseillers, FNB et votre régime d’épargne collectif.

Pour ceux qui souhaitent profiter de frais peu élevés, il faut savoir que l’ouverture d’un compte avec un robot-conseiller permettra au Canadien moyen d’investir facilement dans un portefeuille de FNB peu coûteux et géré de façon professionnelle. Le robot-conseiller type utilise un processus simple en 3 étapes, qui demande 15 minutes environ. Tout comme les robots-conseillers permettent aux conseillers personnels d’ouvrir des comptes, les employeurs peuvent également choisir d’offrir des régimes d’épargne collectifs aux employés au moyen de services de robots-conseillers.

  • Première étape – Questionnaire sur les objectifs d’investissement en ligne: L’investisseur répond à une dizaine de questions liées aux objectifs d’investissement et à la tolérance au risque. À l’aide de l’information ainsi recueillie, l’algorithme du robot-conseiller recommande un portefeuille diversifié de FNB conçu pour répondre aux besoins particuliers de l’investisseur.
  • Deuxième étape – Investissement: Après avoir recueilli les données personnelles nécessaires à la configuration du compte de placement, le robot-conseiller peut investir les fonds dans le portefeuille de FNB sélectionné, avec l’aide d’un gestionnaire de portefeuille personnel affecté à l’investisseur.
  • Troisième étape – Surveillance et rectification: Le portefeuille est surveillé quotidiennement par le robot-conseiller et rectifié automatiquement de manière à ce que les investissements correspondent toujours aux objectifs et à la tolérance au risque de l’investisseur.

Groupe Assurance Cowan et Justwealth Financial

Lorsqu’elles entendent le terme « robot-conseiller », certaines personnes supposent qu’il est question d’interagir uniquement avec une application ou une machine, et que cela exclut l’accès aux conseils d’un gestionnaire de portefeuille. Il est toutefois important de noter que l’élément humain de l’investissement est toujours présent et que les clients reçoivent toujours les services et les conseils d’un gestionnaire de portefeuille. Cowan s’est récemment associé à Justwealth en vue d’offrir à ses clients une vaste gamme d’options pour répondre à leurs besoins en matière d’investissement. Les gestionnaires de portefeuille personnels et le personnel chargé des comptes de Justwealth interagissent régulièrement avec les clients, et ils sont disponibles pour guider ces derniers à chaque étape de ce processus.

Même si les robots-conseillers présentent certains avantages, ils ne sont peut-être pas la solution pour tout le monde et, en tant qu’employeur, il est important d’examiner tous les aspects offerts par un régime de retraite pour vos employés (p. ex. frais, rendement, expérience des membres du régime, rapports de gouvernance). Votre conseiller Cowan peut vous aider à prendre une décision à cet égard.