Les rôles des hommes et des femmes ont considérablement changé au cours des 50 à 60 dernières années. À une certaine époque, on s’attendait à ce que les femmes soient sur le marché du travail seulement jusqu’à ce qu’elles se marient. Maintenant, des études montrent, par exemple, 62 % des Canadiennes âgées de 18 à 65 ans occupaient un emploi1. Aujourd’hui, les femmes font de plus longues études, jouent des rôles essentiels dans le milieu des entreprises et ont souvent la responsabilité première quant à la prise de décisions sur les finances. En dépit du succès professionnel et financier que les femmes ont obtenu en milieu de travail au cours des dernières générations, elles sont toujours confrontées à nombre d’obstacles.

Par exemple :

  • En moyenne, les femmes gagnent moins que leurs homologues masculins et cherchent souvent une certaine souplesse d’emploi [c.-à-d. des postes à temps partiel pour favoriser les relations familiales]2, 3;
  • Les femmes quittent souvent le marché du travail pendant certaines périodes pour prendre soin de leurs enfants ou d’autres membres de leur famille, ce qui leur laisse moins de temps pour faire progresser leur carrière et diminue le nombre d’années pendant lesquelles elles peuvent épargner en vue de leur retraite.
  • L’espérance de vie des femmes est plus élevée que celle des hommes, ce qui signifie qu’elles ont généralement besoin d’épargner en vue d’une plus longue période.
  • Certaines femmes manquent de confiance au moment de prendre des décisions financières4.

Par conséquent, les sommes épargnées en vue de la retraite chez les hommes sont de 40 à 45 % plus élevées que celles dont bénéficient les femmes5. De même, 3 femmes sur 5 estiment qu’elles doivent faire face à des difficultés considérables pour ce qui est d’atteindre leurs objectifs financiers6, et seulement 55 % d’entre elles déclarent avoir un plan financier7.

Planifier votre avenir

Mettre en place un plan ne se limite pas à épargner de l’argent. Il s’agit de déterminer l’ordre de priorité de vos objectifs d’épargne, d’établir un plan d’action, puis d’atteindre ces objectifs. Plus nous sommes préparés, moins nous nous inquiétons et meilleure est notre tranquillité d’esprit.

Souvent, les exigences en matière de planification financière ne sont pas les mêmes d’une étape à l’autre de la vie.

  • Début de la carrière : Rembourser des dettes, acheter une maison, premier enfant.
  • Milieu de carrière : Mettre l’accent sur les enfants, l’éducation, les voyages, les vacances et le remboursement des dettes.
  • Accumulation maximale : Veiller à ce que les enfants réalisent tout leur parcours d’éducation, rembourser une hypothèque, voir ses économies s’accroître.
  • Préretraite : Faire des projets, revoir un testament, prendre soin de parents âgés.
  • Retraite : Maintenir un mode de vie confortable.

Comment aller de l’avant alors?

Déterminez vos objectifs et classez-les par ordre de priorité. Qu’est-ce qui est important pour vous maintenant? Vous seul pouvez cerner vos objectifs – personne d’autre. Peut-être voulez-vous épargner pour une maison, un mariage, une nouvelle voiture, des vacances ou votre retraite. Une fois que vous avez déterminé vos objectifs, classez-les par ordre de priorité. Lequel de ces objectifs est le plus pressant? Quels sont ceux qui prendront le plus de temps à atteindre?

Le redoutable mot qui débute par « B ». Établir un budget. C’est un peu désagréable sur le coup, mais bénéfique par la suite. Si vous remboursez vos dettes à des taux d’intérêt élevés, ces taux feront diminuer vos économies au fil du temps. Assurez-vous de savoir d’où proviendra votre revenu de retraite et de tirer pleinement parti de tout programme offert par votre employeur. Enfin, pensez aux imprévus que la vie peut vous réserver.

Découvrez les principes fondamentaux de l’investissement. Pensez aux instruments d’épargne non imposables, prenez connaissance de l’incidence de l’inflation sur votre épargne et découvrez comment le regroupement des économies peut vous aider au fil du temps. Même si les femmes ont tendance à douter de leurs connaissances en matière d’investissement, une étude de Fidelity a récemment révélé que les femmes obtiennent, à cet égard, des rendements positifs de 0,4 % supérieurs à celui des hommes (selon une analyse des rendements annuels réalisée dans 5,2 millions de comptes de janvier 2011 à décembre 2020). La raison principale de ce résultat? Les femmes ont tendance à favoriser une stratégie à long terme, par opposition aux hommes, qui optent souvent pour des transactions plus fréquentes.

Travailler avec un planificateur financier. Les planificateurs financiers ont à portée de main des outils et des ressources qui peuvent vous aider à mettre vos plans en œuvre. Tout comme nous avons recours aux services d’un mécanicien automobile agréé pour réparer notre voiture, nous devrions aussi confier nos finances à des planificateurs financiers professionnels, qualifiés et agréés. Les recherches montrent que sur une période de 15 ans, les investisseurs qui travaillent avec un conseiller ont des actifs qui sont près de quatre fois supérieurs à ceux des investisseurs qui ne le font pas8.

L’équité commence avec les employeurs. Si vous êtes le promoteur d’un régime, envisagez d’animer des webinaires ou des dîners-causeries sur le thème des finances à l’intention des employées. C’est là l’une des façons dont vous pouvez aider à soutenir les femmes dans votre effectif.

Quelle que soit l’étape où vous en êtes dans votre vie ou vos habitudes d’épargne, pourquoi ne pas commencer dès maintenant à prendre des mesures concrètes? Mettez en place un plan pour atteindre vos objectifs à court et à long terme, cernez vos lacunes, rencontrez un planificateur financier et prenez un pas de plus sur le chemin de votre indépendance financière.

Sources :
1 Gouvernement du Canada. Fiche d’information de Condition féminine Canada sur la sécurité économique, 2015.
2 The Globe and Mail. « Who is minding the gap? », 6 mars 2017 (en anglais seulement).
3, 4, 5 Sun Life Financial “Mind the Retirement Gap” 2014 (en anglais seulement).
6 Global Investor Pulse Survey, 2015 (en anglais seulement).
7 BMO, étude Femmes et gestion de patrimoine, 2015.
8 Montmarquette, Claude, et Natalie Viennot-Briot. The Gamma Factor and the Value of Financial Advice, 2016 (en anglais seulement).