Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé 2014 : Rôle des fournisseurs et lacunes

Dans le numéro de novembre du bulletin Faits saillants sur les avantages sociaux, nous avons souligné l'importance d'intégrer la santé et le mieux-être à votre stratégie opérationnelle et de trouver des solutions durables à la maladie chronique non traitée, qui constitue l'inducteur de coût le plus important pour les promoteurs de régimes. 

Bien que les promoteurs de régimes jouent un rôle prépondérant dans la recherche de solutions durables, ils ne peuvent y arriver seuls. C'est pourquoi ils comptent sur le soutien de leurs fournisseurs  d'assurance. Cependant, les promoteurs de régime ont des avis mitigés sur les résultats obtenus jusqu'à présent par leurs fournisseurs.  Même si les fournisseurs se trouvent en tête du classement en matière de soutien aux programmes de mieux-être (en comparaison aux fournisseurs de soins de santé et au gouvernement), 79 % des promoteurs de régimes pensent qu'ils devraient jouer un rôle plus important. 

Étant donné que la plupart des fournisseurs d'assurance soutiennent déjà activement le mieux-être, souvent au moyen de documents d'information sur la santé et d'outils en ligne destinés aux membres de leurs régimes, on en déduit que soit les promoteurs de régimes ne sont pas au courant des initiatives menées par leurs fournisseurs,  soit ils cherchent autre chose. Les résultats du sondage semblent indiquer qu'il faut améliorer la communication entre les fournisseurs et leurs clients. 

La plupart des employeurs ont des éléments relatifs au mieux-être dans leurs régimes et environnements de travail. Les fournisseurs devraient s'en servir pour établir des liens avec d'autres ressources disponibles. Les fournisseurs  devraient offrir une orientation tactique, telle qu'une liste de vérification qui permettrait de savoir par où commencer, comment mettre sur pied des programmes et comment les promouvoir auprès des employés. Par ailleurs, les conseillers devraient s'employer plus activement à informer leurs clients des services de mieux-être disponibles, au-delà des services offerts par les fournisseurs d'assurance. En fait, nous devrions simplifier le processus stratégique afin que les promoteurs de régimes ne se sentent pas influencés ou submergés par un volume trop important d'information.

Il est certain que les promoteurs de régime ont besoin de l'aide du secteur en matière de mieux-être au travail : ils veulent savoir comment réduire le coût des avantages sociaux qu'ils offrent en mettant en place de véritables programmes de mieux-être. Ils ont également besoin qu'on leur explique mieux comment intégrer un programme de mieux-être à leur régime collectif de soins de santé. Pour ce faire, les conseillers devraient s'employer à transmettre davantage les analyses de données permettant de cerner les besoins d'un groupe d'employés en particulier afin d'aider les employeurs à mettre en place le programme de mieux-être approprié. Le conseiller est bien placé pour mener ce genre d'initiative.

Grâce à ces données, les promoteurs de régime pourraient envisager d'étendre les avantages sociaux qu'ils offrent afin qu'ils répondent  mieux aux besoins de leur organisation. Pour réussir, il est important de dépasser la question habituelle de la maîtrise des coûts; les promoteurs de régime veulent améliorer la santé des employés, mais lorsqu'ils abordent ce point avec leurs conseillers, ces derniers parlent toujours des coûts. 

Si l'on part toujours de la maîtrise des coûts, on ne parviendra jamais à gérer la santé, les deux aspects doivent être abordés ensemble. Il n'y a pas de solution standard en matière d'avantages sociaux et de mieux-être; cette question représente une formidable occasion, mais nous devons savoir gérer nos attentes. Afin d'intégrer les avantages sociaux et le mieux-être, les fournisseurs d'assurance tout comme les conseillers doivent réévaluer leurs priorités, et les promoteurs de régimes doivent quant à eux s'investir dans le projet. Cet investissement leur permettra de mieux comprendre leurs données en matière d'avantages sociaux et de s'en servir pour élaborer leur programme de mieux-être.