Rapport d’analyse comparative sur les régimes de capitalisation 2013

Couramment utilisé par les chefs de file de l’industrie pour évaluer l’état des régimes de capitalisation et des tendances en matière d’établissement de régimes de capitalisation, le Rapport d’analyse comparative sur les régimes de capitalisation 2013 offre une perspective sur les tendances en matière de régimes dont les parrains devraient tenir compte pour l’administration des prochains régimes et l’élaboration de nouveaux régimes.

Points saillants

  • Pour les régimes de retraite à cotisations déterminées (CD) des entreprises comptant moins de 500 employés, l’admissibilité immédiate à la participation pour l’employé a augmenté de 19 % depuis 2012.
  • Pour augmenter la participation des employés, il faut songer à leur fournir régulièrement une formation sur le pouvoir de la croissance composée et des autres avantages de la participation à un régime d’épargne-retraite parrainé par une entreprise.
  • Les contributions des entreprises ont augmenté au cours des quatre dernières années, passant d’une moyenne de 4,6 % à 6,5 %.
  • Le fait de fonder les contributions des entreprises sur les contributions des employés pourrait inciter les employés à augmenter leurs contributions.
  • Une participation obligatoire à augmentation automatique des contributions de l’employé et de l’entreprise en fonction des années de service ou de l’augmentation du salaire, tendance fréquente aux États-Unis, pourrait contribuer à augmenter la participation des membres. Consultez le rapport pour voir des exemples.
  • L’utilisation de fonds à échéance continue d’augmenter, particulièrement à titre de fonds de base du régime.
  • Lorsqu’elles intègrent des caractéristiques à un régime afin d’augmenter la participation et la mobilisation des employés, les entreprises doivent sensibiliser les membres aux répercussions des retraits. De plus en plus d’entreprises offrent un accès à des conseillers financiers indépendants pour aider les membres à établir un plan financier à long terme et leur expliquer les répercussions des retraits prématurés sur les objectifs financiers.