Les fonds à échéance continue – Une solution peut-elle réellement convenir à tout le monde?

Les fonds à échéance continue sont des fonds de placement à faible entretien conçus pour retirer automatiquement votre actif se trouvant dans des actions, et le placer dans des fonds à revenu fixe, en fonction de la date prévue de votre départ à la retraite. Aussi connu sous le nom de « fonds à horizon de retraite », ce fonds de placement prédéfini est conçu pour simuler la stratégie d’investissement idéale d’un investisseur, c’est-à-dire investir massivement dans des actions lorsqu’il est jeune, et passer progressivement à des véhicules de placement plus conservateurs à l’approche de la retraite.

Le portefeuille de placements « autopilote »

Afin de vous aider à éviter l’inertie dans la sélection de placements, l’industrie a élaboré ce portefeuille de placement convivial, mais personnalisé, fondé sur le facteur le plus important, c.-à-d. la date prévue de votre retraite. Les fonds à échéance continue constituent une option judicieuse pour les investisseurs apathiques ou pour ceux qui sont dépassés par la multitude d’options de placement proposées. Comme la simplicité et la diversification de l’actif sont les principales forces de ce type de stratégies de placement, les fonds à échéance continue sont l’option de placement « autopilote » idéale. Tout ce dont vous avez besoin est une date prévue de départ à la retraite et des cotisations mensuelles automatiques.

Cette approche « régler et oublier » est attrayante au sein d’un régime d’épargne collectif pour un certain nombre de raisons :

  • Les conseils en matière de placement ne sont peut-être pas toujours facilement accessibles pour aider les membres du régime à concevoir leur propre portefeuille diversifié.
  • Les épargnants avertis peuvent explorer le monde sans limites des fonds communs de placement, des fonds négociés en bourse et des achats directs d’actions à l’extérieur du régime parrainé par l’employeur, tout en profitant de la facilité relative des fonds à échéance continue figurant dans le régime collectif.

Les jeunes épargnants souhaitant utiliser l’actif de leur régime de retraite collectif agréé parrainé par l’employeur pour faire un paiement initial au moment de l’achat d’une maison devraient mesurer soigneusement le risque lié à un fonds à échéance continue harmonisé avec la date de leur départ à la retraite, mais qui arrive à maturité dans 30 à 35 ans. Votre « fenêtre » d’investissement et le motif de vos épargnes devraient être le principal facteur dont vous tenez compte dans le cadre de l’établissement d’une stratégie de placement.

Combler l’écart de connaissances en matière de placement

 La longue durée d’épargne d’un régime de retraite agréé rend les fonds à échéance continue encore plus attrayants. Souvent utilisés comme l’option de placement par défaut, grâce aux fonds à échéance continue, les promoteurs de régimes de retraite n’ont plus à se préoccuper qu’un employé investisse dans le marché monétaire ou dans des comptes à intérêt quotidien pour de longues périodes. Conçus pour créer une trajectoire uniforme, c’est-à-dire la réduction du risque du portefeuille au fur et à mesure que l’investisseur s’approche du départ à la retraite, les fonds à échéance continue permettent d’éviter les réactions impulsives de certains membres du régime lorsque les marchés boursiers sont volatils; et contrairement à un RÉER collectif, les membres d’un régime de retraite à cotisation déterminée n’ont pas accès à leur actif, au moins avant l’âge de 55 ans, ou conformément à des conditions spéciales en matière de difficultés financières, afin d’éviter que les investisseurs pigent dans leurs placements lorsque l’argent de fait rare. En fin de compte, les fonds à échéance continue peuvent aider à combler l’écart entre le besoin d’un membre de prendre des décisions avisées en matière de placements et son incapacité à le faire en raison d’un manque d’intérêt, de connaissances ou d’expérience en matière de placements.

Contrairement aux besoins des investisseurs, les fonds sont universels

L’une des critiques les plus courantes à l’égard des fonds à échéance continue est leur manque de souplesse. Par exemple, les fonds à échéance continue ne tiennent pas compte de la tolérance au risque. Ces fonds reposent sur la philosophie selon laquelle tous les membres ayant la même date cible partagent le même profil d’investissement, y compris la même tolérance au risque, ce qui est rarement le cas. C’est pourquoi certains conseillers font valoir que les fonds à échéance continue initiaux sont foncièrement trop génériques pour répondre aux besoins de chaque investisseur. Comme la composition de l’actif au sein du fonds peut varier grandement, avant d’investir, il est important de savoir exactement quels actifs figurent dans le fonds et si la répartition correspond à votre tolérance au risque.

Les fonds à échéance continue tenant compte du profil de l’épargnant récemment proposés ont obtenu un succès mitigé. Quoiqu’il soit plus facile de l’adapter à la tolérance au risque de chaque personne, cette nouvelle version des fonds à échéance continue comporte un degré supplémentaire de complexité, ce qui va à l’encontre de l’objectif initial.

Tous les fonds à échéance continue ne sont pas identiques. La trajectoire, qui détermine en partie le rapport actions-obligations au sein du fonds, et les frais peuvent varier de manière importante. Comme chaque compagnie d’assurance propose une gamme d’options en matière de fonds à échéance continue, il peut être difficile pour le promoteur du régime de faire des comparaisons et de prendre la décision définitive. Assurez-vous de consulter un conseiller en matière de retraite du Groupe Assurance Cowan lorsque vous envisagez d’ajouter des fonds à échéance continue à vos options de placement.