C’est la saison des RÉER! Avez-vous cotisé?

Le début d’une nouvelle année entraîne toujours son lot de stress : passer en revue ses finances, préparer sa déclaration de revenus et faire ses dernières contributions à un régime enregistré d’épargne-retraite (RÉER).

Le saviez-vous?

Toute contribution à un RÉER effectuée dans les 60 premiers jours d’une année civile peut être utilisée pour réduire son revenu pour l’année en cours ou pour l’année précédente. 

Quels sont les avantages?

Un RÉER est un compte d’épargne personnel assorti d’avantages fiscaux spéciaux. Fait intéressant : vos contributions sont déductibles de votre revenu imposable et l’impôt sur tout revenu découlant de la croissance du placement est différé jusqu’au moment du retrait de l’argent. Les cotisations déductibles vous donnent accès à une plus grande partie de votre revenu pour répondre à vos besoins actuels tout en vous permettant d'économiser pour l’avenir. De plus, grâce au report de l’impôt sur le revenu découlant de la croissance du placement, une plus grande partie de votre argent fructifie pour vous.

Il est facile d’accroître vos économies associées à un RÉER : il suffit de profiter des programmes d’épargne offerts par votre employeur. Ces derniers versent souvent l’équivalent d’au moins une proportion de votre cotisation ou encore, ils offrent des RÉER assortis de frais de gestion inférieurs à ceux que vous pourriez obtenir en tant que particulier auprès de la plupart des maisons de placements. Dans la plupart des cas, lorsque vous versez un pourcentage de votre paye dans un RÉER dans le cadre d’un régime au travail, les cotisations sont retenues sur votre chèque de paie avant l’impôt. Autrement dit, vous pouvez mettre de l’argent de côté pour vos objectifs de retraite et avoir accès à un revenu net supérieur pour répondre à vos besoins actuels, le tout en réduisant votre revenu imposable.

Un autre avantage est le fait que les cotisations versées dans un RÉER croissent à l’abri de l’impôt. Cela signifie que vous n’avez pas à payer d’impôt sur les gains en capital lorsque vous touchez un profit à la suite de la vente d’actions ou de fonds, et vous n’avez pas non plus à payer d’impôt sur les dividendes ou les intérêts qui vous sont versés en argent. L’argent versé dans votre RÉER finira par être imposé au moment de son retrait; toutefois, comme le revenu de la plupart des personnes au cours de leurs années post-actives est inférieur à celui qu’elles touchaient lorsqu’elles travaillaient activement, les sommes retirées devraient en définitive être imposées à un taux inférieur.

Quelle est la date limite pour cotiser à un RÉER?

La date limite pour cotiser à votre RÉER pour l’année d’imposition 2015 est le 29 février 2016*. Saisissez l’occasion de réduire votre facture d’impôt sur le revenu pour 2015 et d'accroître votre épargne-retraite.

*Il vous incombe de respecter les plafonds établis par l’Agence du revenu du Canada (ARC) au moment de cotiser à votre RÉER. Reportez-vous à l’avis de cotisation que vous a envoyé l'ARC pour confirmer votre cotisation maximale.