Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini! Options de conversion offertes aux employés dont l’emp

L'annulation du régime d'assurance collective d'un employé ne correspond pas nécessairement à la dernière étape de la relation d'affaires entre ce dernier et son employeur. Il existe une option de conversion supplémentaire qui est souvent négligée. La plupart des régimes d'assurance collective et des assureurs permettent aux adhérents dont le régime prend fin de convertir une partie de leur protection en produit d'assurance individuelle sans attestation pendant une durée limitée.

L'option de conversion au moment de l'annulation d'un régime d'assurance collective permet principalement à l'adhérent dont l'emploi a pris fin de conserver un certain degré de protection sans avoir à présenter d'attestation médicale d'assurabilité (attestation qu'il est en bonne santé).

Même si quiconque peut opter pour l'assurance individuelle à tout moment de sa vie, il devra probablement présenter une attestation médicale d'assurabilité pour obtenir une protection s'il désire y souscrire sans option de conversion. Les assureurs peuvent refuser d'assurer une personne ou lui accorder un tarif élevé (p. ex., augmenter le taux des primes) en fonction des résultats de l'évaluation médicale. L'option de conversion procure à l'adhérent l'avantage de ne pas avoir à présenter d'attestation médicale d'assurabilité.

Bien que ces options varient, il existe certains points communs.
•    La plupart des options de conversion des options d'assurance en cas de décès ou de mutilation par accident nécessite qu'une demande soit présentée dans les 31 jours suivant l'annulation de la protection en vertu d'un régime d'assurance collective.

•    La plupart des options de conversion du régime d'assurance-maladie nécessite qu'une demande soit présentée dans les 60 jours suivant l'annulation de la protection en vertu d'un régime d'assurance collective. En outre, bon nombre d'assureurs offrent des produits de conversion d'assurance-maladie aux membres qui ne sont plus couverts par un régime d'assurance collective (p. ex., leur progre régime ou celui offert par un autre assureur).

•    Les livrets et les politiques des assureurs contiennent habituellement des renseignements sur les options de conversion en ce qui concerne l'assurance vie et l'assurance en cas de décès et de mutilation, mais rarement sur ce qui concerne l'assurance-maladie individuelle. Néanmoins, les employés prennent rarement le temps de lire la totalité du livret et peuvent ignorer les options disponibles.

Chaque assureur aborde la conversion à sa façon. Certains envoient automatiquement des avis où ils décrivent les options de conversion offertes aux adhérents dont l'emploi prend fin ou qui auront bientôt l'âge de quitter leur emploi, alors que d'autres laissent le soin à l'adhérent ou à l'administrateur du régime de s'informer de la marche à suivre.

Bien que l'employé soit responsable de convertir sa protection en produit d'assurance individuelle, il est toujours préférable d'aviser les personnes dont l'emploi prend fin des options de conversion en vertu de leur régime d'assurance collective et de leur rappeler d'examiner les options offertes, car certaines doivent être exercées dans un délai précis. Cette pratique garantit que les employés ne ratent pas l'occasion de continuer à profiter d'une protection qu'ils ne seraient pas en mesure d'obtenir autrement. L'employeur a également l'esprit tranquille, sachant qu'il n'a pas tout simplement mis fin au régime d'assurance de la personne dont l'emploi prend fin, mais qu'il lui a transmis tous les renseignements nécessaires sur les options offertes. 

Pour de plus amples renseignements au sujet des options de conversion offertes à vos employés et pour connaître les procédures qui se rapportent à votre régime d'avantages collectif en particulier, communiquez avec votre conseiller en avantages sociaux.