Il se peut que vos habitudes d’épargne aient changé en raison de la COVID-19. Si votre capacité d’épargne a augmenté, vous n’êtes pas seul. De nombreux Canadiens épargnent plus qu’ils ne le feraient habituellement parce que leurs dépenses discrétionnaires ont diminué, tandis que les programmes de soutien du gouvernement ont augmenté. En août 2020, Statistique Canada a révélé qu’en moyenne, les Canadiens n’épargnaient que de 2 % à 3 % de leur revenu disponible avant la pandémie. Ce chiffre a atteint 28,2 % depuis que la pandémie a touché l’Amérique du Nord au début de 2020.

Ce changement est peut-être attribuable en partie au fait que les coûts de divertissement, dont les vacances, les repas au restaurant ou les sorties au cinéma, ont chuté, voire complètement disparu. Étant donné l’argent supplémentaire dont vous pourriez maintenant disposer, plusieurs options s’offrent à vous lorsque vous envisagez d’augmenter votre épargne.

Établir ou augmenter un fonds d’urgence

Un fonds d’urgence est essentiel pour se préparer aux événements inattendus de la vie, comme une perte d’emploi, la venue d’un nouveau membre de la famille, ou même une maladie grave. Lors de l’établissement d’un fonds d’urgence, vous devriez viser l’accumulation de trois à six mois de salaire dans un compte d’urgence. Envisagez de verser un pourcentage de votre paye, soit l’équivalent d’un repas au restaurant ou d’un voyage que vous ne faites plus, dans un compte d’épargne, comme un compte d’épargne libre d’impôt (CELI).

Gestion de la dette

Lorsque vous décidez de commencer à rembourser une dette, il est important de faire preuve de discipline et de vous engager à atteindre vos objectifs financiers. Le remboursement d’un prêt, d’une carte de crédit ou d’une dette étudiante plus tôt se traduit par une baisse du versement d’intérêts à long terme. Le Canada se trouve actuellement dans une situation où les taux d’intérêt sont faibles; si vous payez un taux d’intérêt plus élevé sur une dette, communiquez avec votre institution financière pour savoir si elle peut le réduire. Les Canadiens endettés peuvent également communiquer avec la Société de conseil sur le crédit pour obtenir de l’aide si une dette est devenue impossible à gérer.

 Augmenter les cotisations à un régime enregistré d’épargne-retraite individuel ou à un régime de retraite d’employeur

Si vous avez des fonds d’épargne supplémentaires, cotisez à un régime d’épargne individuel ou collectif. Plus vous versez de cotisations, plus grande sera l’incidence sur votre épargne globale. À titre d’exemple, une cotisation mensuelle de 50 $ pendant 25 ans se traduirait par un montant supplémentaire de 28 636 $ dans votre compte de retraite, selon un taux de rendement de 5 %. Une cotisation mensuelle de 175 $ pendant la même période et selon le même taux de rendement ajouterait 100 226 $ au compte de retraite.

Régime enregistré d’épargne-études

Si vous avez des enfants et que vous n’avez pas ouvert de régime enregistré d’épargne-études (REEE), songez à en ouvrir un et à y verser une partie de votre revenu supplémentaire. L’aspect le plus intéressant d’un REEE est la Subvention canadienne pour l’épargne-étude (SCEE), qui ajoute 20 % à la première tranche de 2 500 $ de cotisations que vous versez dans un REEE.

Assurance-vie temporaire

L’achat d’une assurance-vie temporaire constitue une autre excellente façon d’investir dans votre avenir grâce à une épargne supplémentaire. Si vous n’avez pas d’assurance-vie à l’heure actuelle ou si vous souhaitez bénéficier d’une couverture supplémentaire pour veiller à ce que votre famille soit protégée, l’assurance-vie temporaire offre des primes plus abordables que tout autre produit d’assurance-vie.

 

Il existe de nombreuses façons intelligentes d’investir l’épargne supplémentaire que vous pouvez avoir accumulée. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec l’équipe responsable des services financiers de Cowan en composant le 519-651-6660 ou le 1-877-899-2194, ou encore en envoyant un courriel à l’adresse wealthmanagement@cowangroup.ca.